• Pierre-Philippe
  • FREYMOND
  • 安岩
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Angel's lift, 2004
    Installation in situ dans la pièce "Sans-titre, 2001" de
    Fabrice Gigy à Attitudes, espace d’arts contemporains, Genève.

    Quinze plants de Datura stramonium, lampe à sodium, système
    d’arrosage goutte à goutte, enregistrement sonore, moulage
    en biorésine, filets horticoles en polyéthylène blanc.

    Le datura est une plante à deux visages, l’un ornemental,
    l’autre stupéfiant et ethnobotanique, lié à la pratique de la
    sorcellerie. Ce végétal est en effet très riche en alcaloïdes,
    parmi lesquels l’atropine et la scopolamine. Cette dernière
    substance est responsable de l’effet psychotrope, créant des
    hallucinations de lévitation. Selon la tradition, les extraits
    étaient absorbés sous forme de pommade appliquée sur la peau.
    Pour maîtriser le dosage et faciliter l’absorption, certaines
    femmes enduisaient un bâton qu’elles frottaient sur leurs
    muqueuses génitales. De là découle probablement le mythe de
    la sorcière sur son balais volant.
    Aujourd’hui, la scopolamine est utilisée pour le traitement du
    mal de l’air et la culture des daturas est associée à de
    nombreux comportements toxicomanes à haut risques, la dose
    efficace étant très proche de la dose mortelle.
    Outre les plantes et leur dispositif de culture,
    l’installation comprenait au premier étage un moulage en
    biorésine transparente verte d’une branche d’arbre de la
    taille d’un manche à balais, et un enregistrement sonore
    d’impacts de particules cosmiques dans le champ magnétique
    terrestre.